L'alimentation des lapins

Le lapin a besoin dans sa nourriture d'un certains nombres d'éléments. Tout d'abord des proteines. Certains spécialistes estiment qu'ils faut de 16 à 18% de protéines dans la ration d'une femelle allaitante, de 15 à 17% pour des lapereaux en croissance et de 14 à 15% pour des sujets à l'entretien. Ces proteines servent à la construction et au replacement des tissus vivants. On les trouve dans les céréales, la luzern, les tourteaux de soja. L'aliment doit aussi contenir des glucides et des lipides, qui fournissent de l'énergie au lapin et se trouvent dans les céréales ou le son.

Lapin foin

Le foin est indispensable aux lapins, il doit être de bonne qualité

Point important

L'eau est un élément indispensable aux lapins, surtout s'ils ne consomment que de la nourriture sèche ! Autrefois, certains ruraux ne donnaient pas d'eau à leurs lapins, mais leurs fournissaient une grande quantité de verdure et de betterave, ce qui compensait en partie. Mais ce n'est pas à prendre en compte, un lapin boit beaucoup, surtout une mère allaitante ou en gestation. Veillez à ce que cette eau soit propre, fraiche donc frequemment renouvelée

Méthodes d'alimentation des lapins

La méthode la plus simple pour nourrir les lapins consiste à donner des granulés, du foin et de l'eau. Si vous n'avez pas beaucoup de lapins, achetez des sacs de 5kg, sinon choisissez des sacs de 20-25kg. Vous en trouverez dans les animaleries, supérmarchés, coopératives agricoles et autres point de ventes. Regardez l'étiquette pour voir la date de fabrication et ainsi vérifier si ces granulés ne sont pas périmés. Conservez-les dans un endroits secs.

L'alimentation aux granulés présente plusieurs avantages : elle est équilibée, le gaspillages est évité, la présentation des granulés n'est pas irritante pour les voies respiratoires, pas de nourriture souillée ou fermentée. Choisissez des granulés bien durs, le lapin pourra s'y faire les dents. Le foin doit être de bonne qualité, c'est à dire sec,sans poussière et pas trop vieux. Les herbes qui le composent doivent aussi être de bonne qualité.

Une deuxième méthode pour nourrir le lapin dite "naturelle est à base de grains d'avoine et d'orge, de verdure (luzerne, trèfle, sainfoin, lotier corniculé, pissenlit, salade, ronce, plantain, fétuque, choux...)

Attention ne donnez pas n'importe quelle herbe à vos lapins ! Celle-ci ne doit pas être polluée par des traitements agricoles, très fréquents de nos jours. Elle ne doit pas contenir de plantes toxiques (belladone, colchique, mouron rouge, renoncule, cigue, pavot). Elle ne doit être ni mouillée, ni moisie, ni fermentée. Et puis trop de verdure peut favoriser les dérangements intestinaux. L'appareil digestif du lapin est très sensible, par mesure d'hygiène, il convient d'enlever la verdure que les lapins ne consomment pas. De plus, tout excès est dangereux, et distribuer qu'un seul végétal comme le chou n'est pas bon

En apparence, cette deuxième méthode est plus économique mais elle nécessite plus de temps. En outre, vous n'êtes pas sur que l'alimentation donnée soit complète et équilibrée.

Quelle que soit la méthode choisie, voici quelques conseils. Deux techniques s'offrent à vous pour la distribution de nourriture. Vous pouvez la laisser en permanence à la disposition des lapins, surtout s'il s'agit de granulés. Mais vous pouvez aussi leur donner 2 repas par jour, un le matin et l'autre le soir, à heures fixes. C'est peut-être mieux , car il faut éviter de suralimenter le lapin qui est un gourmand et qui peut prendre facilement de l'embonpoint. En aucun cas ne changer brusquement l'alimentation